PROJET LAC

PROJET LAC

Le lac demain, si vous le décidez 

Comment vous informer sur le projet ?

• avec l’exposition présente sur les grilles de l’hippodrome (côté Jardins du Lac)

• en consultant le registre complet des études techniques en Mairie

• en vous rendant à la Permanence Projet Lac au 6 rue du docteur Poulain chaque mardi de 17h30 à 19h00, à compter du 11 juillet

• en consultant le site internet de la ville : ville-bagnolesdelorne.com

• en assistant à la réunion publique Projet lac le 27 septembre à 19h00 au Centre d'Animation et de Congrès

La Foire aux Questions

Pourquoi proposer ce projet ?
A partir de 2015, les Communautés de Communes ont donné pour mission au Parc Normandie Maine de restaurer les cours d’eau de la Vée, La Gourbe et La Maure.
Situé sur le cours de La Vée, le lac de Bagnoles est actuellement menacé par :
- un envasement chronique qui risque de s’aggraver avec le réchauffement climatique
- un assèchement estival (été 2022 ; réchauffement climatique également)
- un durcissement des réglementations concernant la restauration de la continuité écologique
- un renforcement des contrôles du débit de la Vée en aval (obligation d’opérer des délestages en été) : le débit de la Vée est prioritaire, au détriment du lac !
En conséquence, si rien n’est fait, le lac est tout simplement menacé de disparition sous l’effet de ces multiples contraintes.

Pourquoi soumettre le projet à référendum ?
M. Le Maire souhaite que la population s’exprime par les urnes et se prononce sur le devenir du lac de Bagnoles, au regard de ce qu’il représente comme enjeu (fort attachement des Bagnolais, position centrale dans la ville, enjeu économique, loisirs …).

Pourquoi ne pas laisser le lac disparaitre et se combler naturellement comme c’est le cas ailleurs ?
Cette hypothèse issue de la pré-étude de 2018 a été écartée en 2021 pour les raisons suivantes :
- le lac et son « miroir d’eau » identifient très fortement Bagnoles de l’Orne, ville d’eau
- les Bagnolais sont attachés au lac
- le lac se situe en coeur de ville contrairement à d’autres plans d’eau situés en campagne ou périphérie
- le lac porte une dimension historique et économique. Il participe à l’attractivité de la station
- la ville ne manque pas d’espaces verts

Que se passera-t-il si les Bagnolais ne répondent pas oui au référendum ?
Une étude environnementale sera soumise à l’autorisation des services de l’état en vue d’effectuer un simple curage du lac (comme en 2001). Soit le préfet autorise le curage moyennant des exigences en matière d’écologie (non connues à ce jour), soit le préfet refuse le curage, ce qui, de fait condamnerait le lac qui disparaîtrait progressivement par envasement complet.
Malgré les demandes de la municipalité, les services de la préfecture ne sont pas en mesure de nous confirmer si un curage simple sera autorisé et sous quelles conditions.

Le lac actuel permet-il de lutter contre les inondations ?
Non ; une étude de 2018 montre que le lac de Bagnoles a une faible incidence sur la gestion des inondations. En forte crue toute l’eau qui entre dans le lac en ressort au même débit. Le projet (dimensionnement du lit de la Vée et pont) répondra aux exigences du PPRI (Plan de Prévention des Risques naturels d’Inondation).

Le clapet (ou vannage) situé sous le pont permet-il de limiter les risques d’inondation ?
Non, le vannage est conçu pour réguler le niveau du lac mais ne peut empêcher une forte crue.
Bien au contraire, comme tout système mécanisé, il peut être sujet à des défaillances techniques ou des erreurs humaines.
Il peut être la cause d’inondations en amont : ce fut le cas en juin 2018 où le clapet est resté bloqué en position haute inondant les jardins et le rez de jardin du casino. Une défaillance en position basse aurait pour conséquence un brusque relargage d’eau avec un risque d’inondations an aval (Thermes, ...).

Quand pourraient commencer les travaux et pour combien de temps ?
Planning prévisionnel (selon autorisations administratives et météo) :
- référendum : octobre 2023
- autorisation environnementale : automne 2023 à automne 2024 (un an de procédure)
- vidange du lac : octobre-novembre 2024
- pont et terrassement en aval : mai à novembre 2025
- travaux de terrassement : mai à septembre 2026 (si météo favorable)
- aménagements paysagers : septembre à novembre 2026
Soit deux ans de travaux.
Pour un curage simple, la durée des travaux serait entre un an (météo favorable) et deux ans (météo défavorable)

Le projet est-il définitivement figé ?
Non, le projet présenté est un avant-projet.
Dans le cadre des animations, réunions, ateliers participatifs en vue du référendum,
l’avis des Bagnolais va être recueilli concernant les aménagements souhaités (allées, passerelles, rivière, végétalisation, ...) mais aussi les usages de loisirs (piétons, vélos, pêche, ...) où la superficie future du lac (extensions éventuelles).
Les suggestions de toutes et tous sont les bienvenues !

Parviendra-t-on vraiment à maintenir le niveau du lac avec des eaux pluviales ?
Oui et non. Une surface d’approvisionnement de près de 5 ha alimentera le lac en eaux pluviales. Une étude a été commanditée pour le vérifier. En année
normale, les apports seront excédentaires. En année sèche, comme en 2022, le niveau baisserait ; mais pas autant que si la Vée continue à alimenter le lac car nous serons contraints de délester fortement le lac pour approvisionner la Vée en aval (débit réservé obligatoire). Les eaux pluviales seront dépolluées avant rejet dans le lac.
D’autres sources d’approvisionnement pourront être étudiées pour sécuriser.

Pourquoi construire un nouveau pont ?
Le pont actuel est bâti sur un éperon rocheux et son seuil est trop élevé pour envisager un passage de la rivière en écoulement naturel. Le pont actuel sera reconverti en passage piéton /cycle, permettant de relier le tour du lac et le square Frank Jay Gould.

Lors d’une année sèche, le niveau du lac baisserait-il ?
Oui, en situation de sécheresse le lac peut perdre jusqu’à 2 cm par jour (avec ou sans connexion à la rivière) du fait de l’évaporation. Le niveau baisserait donc mais de façon plus limitée que si le lac reste connecté à la rivière. En effet il y aurait obligation (comme en 2022) de vider une partie du lac pour alimenter la Vée en aval. Le débit en amont ne compensera pas ces pertes. La profondeur du nouveau lac sera, au maximum, de 2,50 m, ce qui limitera les risques d’assèchement.

Combien le lac va-t-il perdre de surface ?
La surface du lac passerait de 22 160 m2 à 15 470 m2 soit une diminution d’un peu plus d’un quart de sa surface. Plusieurs facteurs pourraient faire évoluer sa surface : le tracé de la Vée, la configuration de la digue, une extension éventuelle du lac.

Combien vont coûter les travaux ?
Le coût des travaux (pont, digue, traitement des eaux pluviales, aménagement paysagers, …) est estimé à 3 millions d’euros HT.
S’agissant d’un projet de restauration de la continuité écologique, jusqu’à 80% de ce coût sera pris en charge par différents financeurs (agence de l’eau, GEMAPI, Etat, Région, département).
Le curage simple du lac était estimé en 2018 à 1 million d’euros HT. Mais les travaux ne sont éligibles à aucune subvention et cette estimation ne comprend pas les contreparties écologiques de l’état (non connues). La commune devra alors supporter intégralement cette charge à renouveler tous les 10 à 15 ans, à condition d’obtenir l’autorisation expresse de l’État.

Les activités de loisirs pourront-elles continuer sur le lac ?
Oui, la pêche, les pédalos pourront continuer à exister sur le lac. D’autres activités seront envisageables (hydro modélisme, activités nautiques diverses, …) dans la mesure où les réglementations qui s’appliqueront au lac seront nettement moins draconiennes, le lac étant déconnecté de la rivière.

 

Téléchargez les documents ci-dessous ⬇ :

Flyer des informations générales

Panneaux de présentation

Foire aux Questions

Arrêté portant convocation des électeurs

Arrêté portant habilitation des groupes d'élus à participer à la campagne référendaire concernant le projet du lac

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

Posez vos propres questions ou donnez vos suggestions.
N’hésitez pas, une réponse vous sera faite.
• dans le cahier à votre disposition en Mairie
• lors des permanences Projet Lac
• en envoyant un mail à : projetlac@bagnolesdelorne.com

Retrouvez une page facebook dédiée au projet

En cliquant ici

Bagnoles de l'Orne Normandie

MAIRIE - BAGNOLES DE L'ORNE NORMANDIE

Château Hôtel de Ville, 15 allée Aloïs Monnet, Bagnoles de l’Orne
61140 Bagnoles de l’Orne Normandie
NOUS CONTACTER
www.ville-bagnolesdelorne.com/
Andaine-Passais

ANDAINE-PASSAIS

26 avenue Léopold Barré 61140 Juvigny Val d'Andaine
accueilsiege@ccandainepassais.fr
ccandainepassais.fr/

Horaires de l'accueil de la Mairie 

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30
et de 14h à 17h

Permanence "Citoyenneté" le premier samedi
de chaque mois de 9h à 12h30

 

Horaires de l'accueil de la Mairie Annexe 

Lundi et jeudi de 15h30 à 17h30

Service CNI/PASSEPORT 

Lundi de 13h40 à 17h
Mercredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h
Vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h